La presse parle de nous

Retrouvez les émissions de RDWA sur l’accorderie en cliquant ici

http://www.rdwa.fr/search/accorderie/

 

Ouverture  de l’Antenne relais de Saillans

Le Dauphiné Libéré du 4 novembre 2013

cliquez sur l’image

Dauphiné Libéré du 07/10/2012

Vers un nouveau système de solidarité

Recréer un système d’échange local et solidaire avec Solad (Solidaires pour une “accorderie” dans le Diois). Cette nouvelle association, née il y a quelques mois, a pour objectif de lutter contre la pauvreté et l’exclusion en renforçant les solidarités, en développant la coopération à travers des échanges de services, pour contribuer concrètement à renforcer les liens sociaux et ainsi permettre une meilleure qualité de vie des “accordeurs”. Une heure de service donné équivaut à une heure de service reçu, quelle que soit la nature de l’échange. Le 7 octobre, à partir de 11 heures, au rez-de-jardin de la salle polyvalente de Die, une journée festive est organisée pour présenter l’association.

 

Dauphiné Libéré du 09/10/12

L’association Solad a présenté son projet d’accorderie

Une réunion d’information s’est déroulée ce dimanche. L’association comptait, en une journée, déjà 24 inscrits.

Ils étaient une grosse vingtaine ce dimanche pour créer un système d’échange local et solidaire : une accorderie. Solad (Solidaires pour une accorderie dans le Diois), une association née il y a quelques mois, a tenu son pari : fiches d’échange, jeux coopératifs, apéro et pique-nique ont fait de cet après-midi un moment convivial.

« S’accorder pour lutter contre la pauvreté et l’exclusion en renforçant les solidarités, pour développer de la coopération à travers des échanges de services, pour contribuer concrètement à renforcer les liens sociaux et ainsi permettre une meilleure qualité de vie des “accordeurs” », a expliqué Pascale Caron.

La monnaie d’une accorderie est le temps, une heure de service donné équivaut à une heure de service reçu, quelle que soit la nature de l’échange. Or le temps, tout le monde en a ou peut le prendre.

« L’association Solad compte dans les trois mois ouvrir un site et embaucher un mi-temps, a précisé Pascale Carron. Nous ne voulons pas baisser les bras face à la précarité mais promouvoir plus de solidarité, nous avons contacté », a conclu Colette Thomas. Ce dimanche, en une journée festive, déjà 24 personnes s’étaient inscrites pour ce nouveau projet qui a déjà montré ses avantages au Québec.

 

 

Le Vercors » parle de nous: (Mai 2015)

2015-05 - Article 'Le magazine du parc naturel régional