La parole aux accordeurs

Retour sur … Le premier échange inter-accorderie à l’Accorderie de Cachan !

Réjane et Jacques ont accueilli chez eux Magali, accordeuse de Surgères (Charente-Maritime) en décembre pour une nuit. Un service qu’ils proposent à l’Accorderie de Cachan … Réjane revient sur cette belle expérience !

Les accordeurs sont formidables !

En ce début d’année, tout le monde aime les histoires qui se terminent bien. En voici une, qui montre comment les accordeurs sont des personnes généreuses, et que l’entraide, ça change la vie !

Tout a commencé par un mail, envoyé début décembre aux accordeurs de Cachan par une accordeuse de Surgères, en Charente Maritime.

Elle accompagnait en classe verte en Savoie une école de la ville d’Ivry sur Seine. Son train de retour Paris Surgères était annulé du fait des grèves de transport, elle ne savait pas où passer la nuit en région parisienne, son bus scolaire arrivant en fin d’après midi à Ivry sur Seine…une véritable galère.

Son mail était un appel à la solidarité : quelqu’un pouvait-il la loger à son arrivée en région parisienne, en attendant qu’elle ait une solution de transport ?

Elle a reçu plusieurs réponses positives des accordeurs cachanais ! Elle a choisi les 1ers à avoir répondu, et le jour J, elle a trouvé non seulement le gite, mais le couvert aussi, un plat de pâtes partagés ensemble, et le lendemain, elle a trouvé un covoiturage pour Surgères ! Tout est bien qui finit bien…

 

Retour sur … Le premier échange collectif à l’Accorderie : 12 km de randonnée en forêt de Fontainebleau le dimanche 13 octobre 2019 !

La randonnée c’est un moyen magique pour amener des personnes à découvrir des paysages nouveaux ,à partager des moments de convivialité,et à bouger son corps,

Nous nous étions donné rendez vous à 10h30 à la gare de Fontainebleau pour permettre à ceux qui le souhaitaient d’utiliser les transports en commun : dès la gare de Lyon nous étions déjà 5 cachanais bien décidés à profiter de la forêt de Fontainebleau et du premier échange collectif de l’accorderie .

Au final un petit groupe de 6 randonneuses et randonneurs décidés à profiter du soleil et de la forêt, superbe en ce début d’automne,

Nous avons suivi le circuit des points de vue (sur la ville de Fontainebleau ,l’hippodrome de la vallée de la Solle , les villages de la vallée de la Seine,et sur la forêt) .Un itinéraire sans difficulté mais varié avec un peu de relief.

Avec Catherine qui était bien documentée,nous avons pu commenter les points intéressants du parcours (les sentiers créés par Denecourt et Colinet, le Bouquet de la Reine Amélie,la tour Denecourt, les fontaines,la roche éponge),,,

Les champignons étaient au rendez-vous et ont fait le bonheur des connaisseurs.

Une belle journée de randonnée et de découverte,qui nous a permis de partager de bons moments et de faire mieux connaissance. Tous les participants n’étant pas des accordeurs, nous avons profité du pique-nique pour expliquer le fonctionnement de l’accorderie. Espérons que Nelly, Philippe et Hugues deviendront bientôt accordeur(e)s!

Nous réfléchissons à une prochaine sortie-en novembre- peut-être plus près de Cachan: un itinéraire de parc en parc par la coulée verte, le parc de Sceaux et la vallée de la Bièvre? »

Cette première expérience d’atelier collectif dans le cadre de l’Accorderie a été très positive et mérite vraiment d’être renouvelée avec les accordeurs qui le souhaiteraient,

Nous espérons que d’autres ateliers collectifs (confection de repas,de gâteaux ,notion de bricolage, découverte de jeux ,,,) pourront bientôt voir le jour,

Jean-Michel et Marie-Claude, accordeurs.euses et organisateurs de la randonnée) et Catherine C, accordeuse


Retour sur … l’Inauguration de l’Accorderie du 05 octobre 2019

Moment clé dans (la jeune) histoire de l’Accorderie, Réjane revient sur ce beau moment de célébrations et de partage qui s’est déroulé le 05 octobre dernier.

Samedi 5 octobre 2019 à 15 heures : le top départ officiel de l’accorderie de Cachan était donné, en présence de Madame le maire de Cachan, Hélène de Comarmond, d’élus de la ville, et surtout de nombreux accordeurs ! Plus d’une cinquantaine étaient là pour célébrer l’une des dernières-née des accorderies en France.

Pour réussir ce bel événement, l’organisation devait être parfaite. Et elle le fut ! 15 jours avant, Laetitia a battu le rappel auprès des accordeurs, pour connaître les disponibilités et les talents de chacun en la matière.

Les volontaires recrutés ont créé deux équipes :

– une gérant la logistique, dès le vendredi après-midi, pour     aménager et décorer le local, installer le matériel prêté par     la municipalité (barnums, tables et bancs) et en fin d’événement,     ranger. Virginie, Catherine S, Marie-Claude, Laetitia, Martin,     Emmanuel,  Blandine O, Jean-Michel … ont été très     efficaces !

– et l’autre pour confectionner et mettre en place le buffet. Avec     Chantal aux manettes de cette équipe, Catherine D, Catherine C,     Michèle, Réjane, Blandine T, Sylvie, Jacques… tout le monde a     mis la main à la pâte et fait des merveilles !

Même le temps un peu maussade n’a pas gâché la fête et la pluie a épargné la célébration.

Le passage « obligé » des discours a été l’occasion de rappeler l’histoire déjà longue de la création de l’Accorderie à Cachan et de donner la parole aux 2 fondatrices, et surtout que chacun des membres de la 1ere heure s’exprime, les anecdotes ont fusé et amusé l’assemblée. Le discours de Madame le maire a insisté sur l’importance pour une ville comme Cachan de créer et conserver le lien social, et la fierté pour tous que cela se fasse dans un lieu de partage.

Les représentants des accorderies de Paris 18 et Paris Sud en ont profité pour découvrir nos locaux et apprécier nos toutes jeunes installations.

Puis vint le temps de déguster enfin les verrines, à base de spéculoos et chocolat blanc, poires / chocolat, petits gâteaux… confectionnés par l’équipe buffet, qui ont été largement plébiscités (et dégustés !).

Voilà, pour un 1er événement, il a montré qu’ensemble, on est plus forts, plus doués, plus organisés.


Retour sur … La formation « gouvernance partagée » du 07 et 08 septembre 2019

Durant un week-end, des membres de l’Accorderie se sont formés à la gouvernance partagée sous l’égide de Tristan Rechid, formateur auprès du Réseau des Accorderies de France sur les questions de gouvernance. Retrouvez-ci dessous le témoignage d’Anne, accordeuse et participante à cette formation.

Gestion par consentement, élection sans candidat, périmètre d’autorité, tours d’objections, cadre relationnel…. Voici quelques notions, parmi beaucoup d’autres qui composent les outils d’une nouvelle forme de gestion et d’animation : la gouvernance partagée. La gouvernance c’est tout simplement comment les individus et les groupes s’organisent pour « faire ensemble », décider, mettre en œuvre, développer un projet, organisation, mais aussi une entreprise, voire un pays !

Et partagée ? Aujourd’hui les modes traditionnels de gouvernance ou de ‘management’ bâtis autour de principes de hiérarchie, de verticalité, de prise de pouvoir, de centralisation… sont souvent critiqués. A la fois pour leur manque d’efficacité et pour leur manque de démocratie. Beaucoup d’individus ont le désir de participer non seulement aux décisions qui les concernent, mais aussi de donner temps et énergie dans des associations ou des projets mais à condition d’y avoir toute leur place tout en n’étant pas enfermés dans des structures trop rigides. D’un autre côté, il faut bien prendre des décisions, avancer, ne pas parler tous.tes à la fois et écouter tout le monde : mais alors comment faire ?

Issue de différentes expériences pratiquées dans le monde de l’entreprise ou d’autres organisations, la gouvernance partagée s’enracine aujourd’hui dans le monde associatif et se diffuse largement via des sessions de formation, notamment en ligne : par exemple les modules de formation, des « MOOC », de l’Université du nous ont remporté un succès imprévu !

Séduit par l’idée et ce qu’elle sous tend d’innovation, de logique horizontale, non hiérarchique, mais aussi d’efficacité et d’organisation, le groupe porteur du projet d’accorderie de Cachan a décidé de tenter l’aventure ! Nous avons fait appel à Tristan Rechid, formateur spécialiste dans ce domaine qui accompagne notamment le RAF, réseau des accorderies de France, pour un week-end de formation que nous avons suivi à la rentrée de septembre. Deux journées intenses d’échanges, de discussions et d’exercices concrets de mise en situation pour nous permettre de repenser notre mode de gouvernance.

Si nous avions en partie « fait de la gouvernance partagée sans le savoir » au cours de la gestation de notre projet, avec un travail décentralisé en commission par exemple, nous étions loin de maitriser l’ensemble des ficelles qui permettent de réguler ce fonctionnement et de le rendre à la fois souple et efficace. Un exemple, prendre de décision : on vote ? il y a toujours des perdants, même si minoritaires… On se met d’accord par consensus ? souvent certains abandonnent leurs réticences et « lâchent l’affaire » pour avancer. La gestion par consentement va permettre à chacun.e d’abord de poser des questions, puis de poser éventuellement des objections selon un cadre précis qui amène à se recentrer sur la décision à prendre et sur le projet plutôt que sur ses préférences personnelles, et de parvenir ensuite à ce que chacun consente à la décision proposée.

Depuis la formation, nous sommes en train de mettre en place petit à petit les outils et de tester le modèle pas à pas, avec une seule certitude : cette démarche est passionnante, exigeante, accessible à tous.tes car à l’écoute de chacun.e, bref dans l’esprit d’une accorderie. Mais nous avons du pain sur la planche !

Alors n’hésitez pas à nous rejoindre, à vous inscrire dans les différentes commissions qui animent et développent le projet et vous en saurez plus sur ce mode de faire ensemble qui ne demande qu’à être appliqué dans d’autres espaces de la vie collective !

Anne, accordeuse et participante au week-end de formation