Sélectionner une page

L’Accorderie, une fabuleuse histoire de temps.

 Le temps qui passe est une richesse, une mémoire, une trace, un lien entre hier, aujourd’hui et demain.

Il y a 10 ans, au sein des Accorderies, le temps est même devenu une monnaie d’échange.

Dans ces laboratoires du faire ensemble, le temps est devenu synonyme de partage, de joies, de solidarité concrète. On le fête régulièrement, on le calcule passionnément, on l’échange librement. Vous l’avez compris, le temps nous relie. Notre argent c’est le temps.

À l’occasion de leurs 10 ans, les Accorderies vous lancent un défi : prendre le temps. Pendant le mois de novembre, vous êtes invités à faire une pause, ici ou là, pour fêter 10 ans d’engagement, évoquer les souvenirs et commencer à dessiner l’avenir. Nous ne pouvons pas changer le passé, mais ensemble nous pouvons prendre le temps d’imaginer demain.

10 ans, à la bonne heure ! 

Chapitre 1 : A l’origine

Il était une fois… À Québec, la Caisse d’Économie Solidaire Desjardins qui s’inquiétait de l’arrivée de prêteurs sur gage sans foi ni scrupule au sein des quartiers. Elle rencontra alors la Fondation Saint-Roch, qui voulait donner accès aux habitant-es à des aliments de bonne qualité au travers d’un groupement d’achat. Ces deux acteurs souhaitaient revenir à la solidarité égalitaire des « caisses de sous-sols » :  lorsque les  québécois se rassemblaient dans les sous-sols des églises pour répondre à leurs besoins en créeant les premières coopératives. Un concept alliant solidarité, diversité et accompagnement au développement du pouvoir d’agir des personnes et des collectifs était sur le point de naître : les Accorderies… »

Chapitre 2 : La richesse du temps

Quelle est la nouvelle monnaie d’échange qui fait un tonnerre en France depuis 10 ans, après avoir cartonné au Québec ? C’est le temps, pardi ! Une richesse collective, qu’on savoure à travers des échanges de services.
Car à l’Accorderie, 1h de service rendu = 1h de service reçu, et ce, quels que soient les petits talents ou les grandes compétences. Pas de hiérarchie, toute heure passée a la même valeur que celle à venir, et le plus impor-temps, cela révèle toutes les richesses qui se cachent derrière un simple échange d’heures … A écouter !
Et pour en connaître plus sur notre heure-eux trésor et la magie des rencontres : rendez-vous au chapitre 3…

1 602 924 Heures au compteur

A écouter ... Décomptes d'accordeur-es

Chapitre 3 : Ceux que le temps rassemble

Mais qui est donc ce « nous » qui compose les Accorderies ? C’est qui l’accordeur type ? Qui se cache derrière les presque 13 000 accordeur-es actifs de France ?
Au-delà des chiffres et des statistiques, les Accorderies rassemblent…
… Des vieux, des bobos, des habitant-es, des « en difficultés », des gamin-es, des militant-es, des pauvres, des engagé-es, des riches, des confiné-es, des citoyen-nes, des bisounours, des normaux, des fêlé-es… qui laissent passer la lumière.
Venez donc découvrir les visages de nos humanités, que le temps a rassemblé pour vous, ici et maintenant !

Chapitre 4 : Le temps … des échanges

1h + 1h + 1h + … = Un infini de possibilités ?
Car dans les Accorderies, le temps n’est qu’un levier ! Devenu monnaie d’échanges, il peut servir à répondre à vos besoins, à redécouvrir vos envies d’hier et de demain, ou à explorer vos talents, certains et incertains.
Initiation au taekwondo, reprisage de chaussettes, atelier bouturage de plantes, mijotage d’une bonne tajine, séance yoga du rire… au travers des échanges de services, peu à peu, vous vous retrouverez membre d’une communauté vivante et joyeuse, qui propose de vivre autrement le lien à l’autre et le temps partagé.
Le temps, un sacré levier des possibles, et un vrai levier d’égalité : nous sommes après tout tous et toutes riches de 24 heures.

Chapitre 5 : Quand les habitant-es prennent le temps…

De faire autrement, ils se tournent parfois vers le projet d’une Accorderie. Après un premier contact avec le Réseau national qui va ensuite les accompagner jusqu’à l’agrément, ils vont commencer à construire ensemble en allant à la rencontre de la diversité de leur territoire, des habitant-es et des partenaires potentiels. La première condition de la création d’une Accorderie étant de rassembler… Au travers de ces rencontres et de ces premiers échanges, le groupe porteur va progressivement constituer le projet mais aussi créer un premier collectif divers, mixte et solidaire…
Souvenir et témoignages…

Chapitre 5 : Le temps des présentations…

Et oui, car finalement le mieux, c’est peut-être de tester ?  De venir vivre les Accorderies avec nous !
Et d’explorer le champs des possibles…

Pour mieux comprendre ce que sont les Accorderies aujourd’hui en France, voici une vidéo réalisée grâce à l’appui d’un de nos partenaires fondateurs, le Secours Catholique, et aux dessins d’un de nos accordeurs talentueux ! Une bonne plongée dans les Accorderies d’aujourd’hui.  

Et pour expérimenter avec nous, n’hésitez pas à aller toquer à la porte d’une des 37 Accorderies de France, bienvenue ….

Un Réseau au service de 37 Accorderies

Les Accorderies ont créé leur Réseau national pour organiser l’intelligence collective, les représenter, et appuyer leur développement.
Notre Mouvement souhaite redonner confiance aux citoyens et leur permettre de redevenir acteurs de leur vie, individuelle et collective. Dans les années à venir, nous allons tout mettre en œuvre pour multiplier les expérimentations et partager plus largement notre modèle auprès de tout ceux qui veulent s’en saisir. Ensemble, nous pouvons travailler à l’amélioration du vivre ensemble.