Accorderies et confinement : nouvelles pratiques de lien social et d’échange de services à l’ère du « chacun chez soi » !

Accorderies et confinement : nouvelles pratiques de lien social et d’échange de services à l’ère du « chacun chez soi » !

Nous arrivons au terme d’un mois de confinement. Un mois sans voir nos proches, sans sortir prendre l’air, sans craindre de tomber malade ou de contaminer les plus vulnérables, un mois inédit, jamais vu en termes de mobilisation, de questions, d’inquiétudes… . Un mois aussi que les Accorderies continuent de fonctionner hors de leurs lieux physiques, pour lutter plus que jamais contre l’exclusion et l’isolement.

Le réseau des 37 Accorderies et les 13 000 accordeurs de France se mobilisent sur le front de la lutte contre l’isolement et l’exclusion.

Cette crise sanitaire, à laquelle personne n’était préparée, a en effet rapidement été appréhendée par les Accorderies comme une crise sociale et sociétale, notamment pour les plus vulnérables. Une crise sur laquelle on se devait d’agir !
S’il a fallu fermer les locaux, dans le respect des consignes sanitaires les solidarités naturelles qui s’étaient recréées dans les communautés d’accordeur-es ont très vite repris le relais sur les territoires, coordonnées, animées, appuyées au besoin par les équipes à distance. Le cœur de l’Accorderie, à savoir lutter contre l’isolement et l’exclusion en favorisant la mixité et la capacité de chacun à agir localement, n’a jamais cessé de battre.
De ce premier mois a déjà émergé un foisonnement d’idées, d’inventions et de nouvelles solidarités pour préserver les liens, sur fond d’échanges de services :
  • Des propositions de services de courses, de transports de personnes, de lessive, de garde d’enfants pour les plus isolé-es ou dans l’urgence, à la mise à disposition d’attestations de sortie (par la dictée téléphonique ou l’envoi pas sms pour celles et ceux qui n’ont pas le matériel adéquate à la maison)
  • Des chaînes d’appels des Accordeur-es (jusqu’à 400 Accordeur-es par Accorderie, déjà appelé-es par d’autres Accordeur-es) à la mise en place de permanences virtuelles d’Accorderie pour remplacer les permanences physiques – afin de récréer les cafés papotes et les moments conviviaux,
  • De la mise en place d’ateliers collectifs à distance (gym, écriture créative sur la notion de confinement, cuisine, soutien informatique) à de premiers projets communs pour l’après confinement construits entre Accordeur-es (Exemples : expo-photo des intérieurs confinés des Accordeur-es, une grande fête dans le jardin de l’Accorderie, origami géant…)
  • De la confections et livraison de masques sur les marchés ou dans les CHU et Ehpad à la mise en place de correspondances avec les patients et personnels des hôpitaux ou des Ehpad
  • De la participation aux actions partagées avec d’autres acteurs du territoire à la réponse aux appels du gouvernement et des autres grandes associations d’action sociale pour se mobiliser en tant qu’acteur de lutte contre l’isolement et mutualiser les besoins de bénévolat via les accordeur-es mobilisé-es.
Tout ceci se pense et se vit au sein des Accorderies avec un principe : utiliser l’échanges de services et la monnaie temps afin que chacun puisse agir à sa façon sur le front de la lutte contre l’isolement et l’exclusion. Dans ce climat de doutes et de peurs, se réapproprier notre capacité à faire preuve de créativité, de solidarité pour s’ouvrir aux autres en restant chez soi.
« Certain-es Accordeur-es sont surprises et heureuses que l’Accorderie leur passe un coup de fil et prenne de leurs nouvelles, car sinon personne d’autres ne l’a fait »
[Accorderie de la Vallée de la Fensch]

 

« Je tiens à remercier l’Accorderie de Chambéry, il y a deux jours j’ai reçu un appel d’une accordeure qui prenait de mes nouvelles dans ce contexte de confinement, je trouve vraiment la démarche humaine et importante, chacun fait sa part, merci »
[Accordeur – Chambéry]

 

Le Réseau des Accorderies mobilisé pour accompagner ces dynamiques collectives

Depuis le 16 mars, l’ensemble de l’équipe du Réseau des Accorderies de France est mobilisée et poursuit ses activités afin de :
  • Centraliser et communiquer les informations émanant des autorités publiques à l’ensemble des Accorderies
  • Mettre en réseau les équipes des Accorderies, favoriser les échanges de pratiques, capitaliser les expériences et mettre en commun les ressources
  • Accompagner les dynamiques collectives et les réflexions autour des gouvernances et du faire-ensemble au sein des Accorderies, qui continuent de faire leur chemin et de s’exprimer, même en cette période
  • Inventorier les difficultés rencontrées dans les Accorderies et soutenir celles pour qui le repli sur soi et chez soi est un premier réflexe
Nous sommes convaincu-es que cette période transformera notre relation aux autres et nos rapports au(x) collectif(s) dans la durée.
Et si, à l’heure du confinement, nous réalisons tous à quel point il est difficile de vivre sans les autres … rappelons-nous que c’est ce que subissent, tout au long de l’année, les personnes en situation d’isolement, 1 personne sur 10 en France.
Au sein des Accorderies et de leur Réseau, nous n’avons pas attendu le début du confinement pour apprendre à relever ensemble les défis du quotidien grâce à la recréation de relations égalitaires, mixtes et solidaires. N’hésitez pas :
– A nous rejoindre : http://www.accorderie.fr/devenir-membre-2/
– A nous soutenir : https://jesoutiens.accorderie.fr/
– A nous tenir informé-es de vos idées et à témoigner : http://www.accorderie.fr/contact/