Sélectionner une page

Faire société autrement :

Les Accorderies face à la crise COVID 19

Les 37 Accorderies de France proposent un système d’échange de services, basé sur une monnaie temps, levier pour tisser durablement des liens entre les habitants et favoriser la rencontre et la mixité sociale entre des personnes d’âges, de situations sociales, de nationalités et de sexes différents. Elles redonnent ainsi une valeur aux solidarités naturelles  et un cadre de confiance pour redécouvrir la possibilité de se rendre mutuellement service.

Les Accorderies et l’annonce du confinement

La crise due au COVID 19 a révélé l’importance des inégalités sociales et économiques : les personnes isolées, fragilisées ne parviennent plus à agir, et se retrouvent en situation d’impuissance, de dépendance. De nouvelles formes d’exclusion et de solitudes apparaissent. 
Face à cette situation, les Accorderies et leurs 13 000 accordeur-es se sont mobilisé-es ….

Un système de services qui s’est adapté

Sur la base d’une monnaie temps, où chacun d’entre nous est riche de 24 heures, les accordeur-es ont proposé un large panel de services pour remédier à la fermeture des autres lieux d’échange. En adaptant des services  existant à la distance physique, avec une utilisation des technologies  facilitée par les liens existants, ou en proposant et coordonnant la mise en place de nouveaux services par les accordeur-es pour d’autres accordeur-es, selon les besoins.

Une communauté à la rescousse des liens sociaux

Dans les Accorderies, l’accueil est inconditionnel, sans jugement et indépendamment de l’histoire personnelle, contribuant ainsi à créer du lien entre les personnes, quelle que soient leurs situations. La rencontre s’organise autour de l’échange, par le temps, où au-delà des étiquettes, chacun à quelque chose à apporter.
Ces principes de fonctionnement ont permis de créer des communautés de solidarités qui se sont naturellement activées pendant la crise auprès des personnes les plus isolées.

Le pouvoir du collectif au service du pouvoir d’agir des personnes

Pendant cette période profondément anxiogène, les Accorderies ont également permis aux accordeur-es de conserver une capacité d’agir pour l’autre mais aussi pour soi, sur son quartier ou sa commune, et de retrouver le pouvoir du collectif… même à distance.
Dans une Accorderie, on travaille à partir des besoins mais surtout des envies des personnes : c’est une ouverture vers un monde de possibles qui redonne confiance en soi, et en l’autre.

Un lieu d’expérimentation pour faire société autrement

Alors que l’avenir est encore très incertain, les Accorderies ressentent, paradoxalement, une nécessité de faire une pause pour partager ce qu’elles ont vécues en lien avec les nouveaux partenariats créés localement.
Une étude d’évaluation sur les impacts des Accorderies, menée début 2020, permettra d’enrichir cette réflexion. Notre réseau semble être une source d’idées pour répondre aux questions qui se posent désormais à tous sur « notre monde maintenant»., une société reliée, résiliente, créative !

Un Réseau au service de 37 Accorderies

Les Accorderies ont créé leur Réseau national pour organiser l’intelligence collective, les représenter, et appuyer leur développement.
Notre Mouvement souhaite redonner confiance aux citoyens et leur permettre de redevenir acteurs de leur vie, individuelle et collective. Dans les années à venir, nous allons tout mettre en œuvre pour multiplier les expérimentations et partager plus largement notre modèle auprès de tout ceux qui veulent s’en saisir. Ensemble, nous pouvons travailler à l’amélioration du vivre ensemble.